Passer au contenu principal

Centre de glaces Intact Assurance

Un défi d’architecture

Temps de lecture : minutes

Le défi était colossal. Implanter un immense bâtiment ovale abritant un anneau de glace de 400 m entre une autoroute et un complexe sportif, tout en l’intégrant à son environnement.

Après un peu plus de trois ans de chantier et de travaux, on peut dire mission accomplie! Le Centre de glaces Intact Assurance de Québec a de quoi impressionner.

D'hier à aujourd'hui

Tout a commencé en 1972 quand la Ville de Sainte-Foy installe un anneau de glace naturel en arrière de son aréna. Les victoires du patineur québécois Gaétan Boucher aux Jeux olympiques d'hiver de 1980 donnent l'élan nécessaire pour financer la mise en place d'un système de réfrigération permettant une utilisation de la mi-novembre à la mi-mars. Les travaux sont effectués durant l'été 1985.

L’anneau Gaétan-Boucher a fait la joie des amateurs et des patineurs d’élite durant plus de trente ans!

Bien qu’apprécié dans la communauté, l’anneau ne permettait toutefois pas de pratiquer le patinage dans des conditions optimales, car il était balayé par de forts vents en hiver. Aussi, ses infrastructures et le système de réfrigération devaient être modernisés.

Devant l’intérêt soutenu pour les sports de glace, que ce soit le hockey, le patinage de vitesse, le patinage artistique ou autres, la Ville de Québec a décidé d’investir dans un équipement couvert, multifonctionnel et répondant à des standards élevés.

Un bâtiment bien intégré

Dès le premier coup d’œil, son architecture volumineuse et grandiose retient l’attention. Sa structure en acier, rehaussée par des éléments de bois, est l’œuvre de la firme Lemay et Ardoises architecture. En y regardant de plus près, on saisit l’ampleur de ce défi de construction et ses multiples détails techniques.

« L'architecture de l'anneau est sobre et demeurera actuelle pendant de nombreuses années », résume André Breton, architecte au Service de la gestion des immeubles.

Érigé sur l’ancien anneau de glace extérieur Gaétan-Boucher à Sainte-Foy, le nouvel édifice a une superficie globale de 17 000 m2. Pour l’isoler du brouhaha de l’autoroute Henri IV et ainsi protéger la vue sans la bloquer, les talus existants ont été en partie conservés et végétalisés. Ainsi, les patineurs se retrouvent dans un cadre naturel même s’ils sont en pleine ville.

Nous avons opté pour des matériaux bruts tels que le béton, le verre et l'acier peint en blanc pour exprimer la nordicité du lieu, tout en intégrant des plafonds en bois pour apporter une touche chaleureuse à l'ensemble.

— André Breton

Un anneau lumineux et convivial

À l’intérieur, un environnement lumineux et aéré vous attend. On est loin d’un aréna conventionnel! Cet anneau est l’un des seuls au monde à offrir une vue de 360 degrés sur l’extérieur. Comment est-ce possible? Les gradins permanents, d'une capacité de 300 places, ont été aménagés au niveau de la mezzanine, explique l'architecte de la Ville responsable du projet, André Breton. « Ainsi, tout le pourtour du rez-de-chaussé de l'enceinte est dégagé et ouvert sur l'extérieur grâce à l'utilisation du verre. La lumière du jour pénètre jusqu’au centre du bâtiment. C’est magnifique! », renchérit-il. L’omniprésence du blanc, qui s’étend de la glace jusqu’au plafond, amplifie la luminosité.

Ceinturant l’anneau de glace, une piste d’athlétisme de trois corridors est à la disposition des sportifs à longueur d’année. Lors d'événements ou de compétitions, des gradins amovibles d'une capacité allant jusqu'à 1500 places pourront être installés directement sur cette piste, ce qui amènera les spectateurs encore plus près de l’action.

Dans cet esprit de continuité, un vaste hall sert également de lien avec l’ancien centre sportif, qui a subi une cure de rajeunissement bien méritée.

La réfrigération

Regardons maintenant sous la glace. « Nous aurons l'aréna avec le plus grand système de réfrigération en Amérique du Nord!, avance Jean Rochette, directeur du Service de la gestion des immeubles à la Ville de Québec. Même en pleine canicule, la glace sera impeccable, promet-il. Le plus beau, c’est que toute la population de Québec pourra en profiter. »

En plus de l’anneau de glace, le Centre de glaces Intact Assurance compte aussi deux glaces au centre, une pour le patinage courte piste et une autre pour la pratique du patinage artistique et du hockey, en plus des deux patinoires du centre sportif annexé qui ont été entièrement rénovées.

Nous avons visité plusieurs autres anneaux de glace et développé un projet unique à Québec, à la fine pointe de la technologie et de l’ingénierie.

— Jean Rochette

L'intégration des systèmes mécaniques et l'insonorisation

Au pourtour de l'enceinte, logés dans une retombé du plafond située au-dessus de la piste d'athlétisme, se trouvent les immenses systèmes de ventilation du complexe sportif. Dissimulant ces derniers, la paroi verticale de cette retombée est constituée de panneaux acoustiques recouverts d'une toile tendue blanche, vaste élément scénographique sur lequel 40 projecteurs mobiles pourront créer des ambiances festives et des jeux de lumières lors d'événements spéciaux. « L’ambiance sera incomparable », assure Jean Rochette.

La dalle de béton : une coulée exigeante

La coulée de la dalle de béton de l’anneau de 400 mètres a duré 19 heures, mobilisé une cinquantaine de travailleurs et nécessité 800 m3 de béton. Une belle prouesse d’ingénierie!

Coulée de béton de l'anneau de glace olympique

Un bâtiment bien pensé qu’on a tous très hâte de visiter!
Jean Rochette, Service de la gestion des immeubles
André Breton, architecte au Service de la gestion des immeubles

Vous aimerez aussi

Infolettre Ma Ville

Envie de recevoir de nos nouvelles chaque mois?