Du vélo même l’hiver? Pourquoi pas! - Blogue #AccentLocal Passer au contenu principal

Du vélo même l’hiver? Pourquoi pas!

Comment se déplacer à vélo l'hiver dans le plaisir

Temps de lecture : minutes

« Bien équipés, on ne voit presque pas la différence avec le vélo d’été! »

« Le réseau de Québec est de plus en plus développé. Maintenant, je peux me rendre à l’Université Laval d’un seul trait de chez moi. »

« Ça me garde au chaud pendant les journées plus froides. »

« Ça me tient en forme et me fait un entraînement quotidien. »

Pour plusieurs cyclistes, toutes les raisons sont bonnes pour rouler pendant la saison froide. D’autant plus qu’à Québec, 100 km de chaussée sont entretenus l’hiver pour les déplacements à vélo.

Vous songez à vous y mettre aussi, mais ne savez pas par où commencer? Notre équipe de mobilité active a quelques conseils pour vous.

Bien s’habiller pour mieux en profiter

Contrairement à la croyance populaire, pas besoin de porter des vêtements ultra-techniques pour rouler. L’idéal est d’adopter un habillement en superposition de couches et de bien protéger vos pieds et vos mains.

L’équipement idéal alors? Une sous-couche, une couche de base, un bon coupe-vent, des jambières, des gants et des bas chauds.

La noirceur arrive plus vite en hiver. Le Code de la sécurité routière exige maintenant que les cyclistes soient visibles lorsqu’il fait noir. Équipez votre vélo de lumières clignotantes (blanches à l’avant et rouges à l’arrière). Vous en trouverez facilement et à peu de frais dans les boutiques pour cyclistes.

— Véronique, conseillère en planification du transport

Prévoir ses déplacements, c’est payant!

À vélo comme en auto, les déplacements peuvent être plus longs en hiver, surtout lorsque la météo fait des siennes. Pour éviter les retards, pensez à partir plus tôt qu’à l’habitude.

Si vous hésitez sur le chemin à prendre pour rester en sécurité en tout temps, consultez la carte interactive de la Ville, une solution gratuite qui vous permettra de trouver l’itinéraire idéal pour vous rendre à destination.

Si la chaussée est glissante, vous pouvez diminuer légèrement la pression de vos pneus afin d’en améliorer l’adhérence. Attention toutefois à ne pas aller en dessous de la pression minimale recommandée par le fabricant.

Jean-François, chef d’équipe, planification de l’aménagement et du territoire

Dire oui à la courtoisie

Peu importe la saison, nous sommes plusieurs à partager la route. S’il est important d’être attentif aux autres usagers lorsqu’on se déplace, imaginez à quel point c’est important de l’être en hiver. En effet, chaussée glissante, visibilité réduite, précipitations de neige ou de pluie, voilà pourquoi redoubler de vigilance.

N'oubliez pas que même si les conditions sont belles et que vous avez une bonne erre d’aller, les cyclistes doivent s’arrêter à un feu rouge. Ils doivent aussi, comme les automobilistes, céder le passage aux piétons à l’approche d’une traverse. En hiver comme en été, météo parfaite ou non, pensez aux usagers plus vulnérables que vous et… dites oui à la courtoisie! Vous diminuerez ainsi le risque d’entrer en collision et vous ferez plaisir à quelqu’un sur votre passage.

Jérôme, ingénieur et chef d’équipe

Comme vous voyez, opter pour le vélo d’hiver est beaucoup plus à notre portée qu’on ne le pense!

Convaincu? Encore hésitant? Sachez que Vélo Québec offre plusieurs trucs et astuces pour s’initier ou s’améliorer dans la pratique. 


Vous aimerez aussi

Infolettre Ma Ville

Envie de recevoir de nos nouvelles chaque mois?