Passer au contenu principal

10 secrets pour réussir son compost

Temps de lecture : minutes

Réussir son compost est plutôt simple. Voici quelques informations à garder en tête avant de vous lancer dans cette grande aventure écologique.


1 Avoir l’espace nécessaire sur votre terrain pour installer un composteur ou deux

Posséder deux composteurs facilite la gestion du compost. Vous ajoutez de la matière fraîche dans l'un pendant que la maturation se poursuit dans l'autre. Doublement efficace!


2 Installer votre composteur pas trop loin de la maison

Vous y aurez accès facilement pendant que vous cuisinez. Assurez-vous également que l’emplacement choisi est ensoleillé au moins la moitié de la journée.

S’il est fait en respectant quelques conseils de base, le compost ne produit pas d’odeur et n’attire pas la vermine.

3 Bien choisir votre composteur

Que vous décidiez de l’acheter dans une jardinerie, une quincaillerie, auprès d’un organisme ou de le fabriquer vous-même, votre composteur doit avoir les caractéristiques suivantes :

  • Des parois latérales rigides et légèrement aérées;
  • Un couvercle relativement étanche à l'eau;
  • Aucun fond;
  • Une ouverture à l'avant pour faciliter la récolte.

Vous avez des talents de bricoleur? Consultez la page Fabrication d'un composteur à bois pour découvrir quelques trucs et conseils.

Composteur de plastique Eco 1

Composteur de plastique Eco Master


4 Incorporer des matières compostables diversifiées

Une juste proportion des deux types de matières compostables, ajoutées en alternance dans votre composteur, permet d’obtenir un compost de qualité : 

  • Des matériaux verts : résidus alimentaires et restes de table, riches en azote.
  • Des matériaux bruns : feuilles mortes, résidus de jardinage et brindilles, riches en carbone.

5 Mettre du gazon avec modération

Si vous souhaitez conserver de bonnes relations avec vos voisins, allez-y mollo avec le gazon dans votre composteur! En se décomposant, il produit de l’ammoniac et dégage alors une forte odeur. Pratiquez plutôt l’herbicyclage en laissant votre gazon sur votre terrain après la tonte. Il deviendra un excellent fertilisant.

En se décomposant, le gazon produit de l’ammoniac et dégage alors une forte odeur. Allez-y mollo!

6 Ne pas mettre d’excréments d’animaux

Fientes de poules ou litière de chat n’ont pas leur place. Ces matières peuvent contenir des bactéries pathogènes dommageables pour la santé. Pas de chance à prendre!


7 Brasser et arroser votre compost

Deux incontournables! Brassez votre compost une à trois fois par mois selon la quantité de matières que vous ajoutez et gardez-le humide. Vous éviterez ainsi les odeurs qui pourraient attirer de petits mammifères indésirables…

Bac de composte humide

8 Recouvrir vos nouvelles matières

Creusez un petit trou au centre, déposez les nouveaux résidus et recouvrez-les. Le tour est joué!

Bac de compostage

9 Être patient

Votre compost sera utilisable pour vos platebandes et votre jardin entre 12 mois et 3 ans. Oui c’est long, mais l’attente en vaut la peine!

Le compost est prêt lorsqu’il a l’apparence et l’odeur d’un terreau.

10 Profiter du fruit de votre travail

Vos résidus alimentaires seront transformés par les micro-organismes comme les bactéries et vers de terre pour devenir un fertilisant de choix pour votre jardin! Ne restera qu’à le mélanger avec de la terre pour qu’il vous offre des fleurs magnifiques et que « poussent, poussent, poussent de bons gros légumes ». Vous en retirerez une grande satisfaction!

Légumes du jardin communautaire du Bassin Louise

Vous hésitez toujours à plonger dans le projet? La Ville de Québec offre chaque année des formations sur le compostage. Les deux prochaines auront lieu à l’automne. Surveillez les dates!


Vous aimerez aussi

Infolettre Ma Ville

Envie de recevoir de nos nouvelles chaque mois?